matériel en vrac pour commencer à souder

Ça y est, vous vous êtes décidé à vous y mettre, mettre la main à la pâte et commencer par reproduire un circuit simple ou monter une pédale en kit.

Cependant, vous vous serez posé la question, quel matériel acquérir pour commencer à souder ? Et à quel prix ?

Dans cet article, je vous présente 8 articles que j’ai acquis lorsque j’ai commencé dont je ne regrette pas l’achat. Rien de professionnel ou hors de prix, mais le minimum requis. Je vous met les liens Amazon, mais si vous allez chez l’électricien du quartier c’est bien aussi. 🙂

Certains des articles présentés ici sont ceux que j’utilise, comme le fer à souder. Il y a d’autres articles que j’ai que je n’ai pas trouvé sur Amazon, comme mon modèle de pince par exemple. Mais j’ai quand même cherché un produit que je pense valable pour vous faire gagner du temps, libre à vous de chercher et comparer.

C’est parti pour les 8 articles indispensables !

1 Un fer à souder

Et oui, c’est évident, pour commencer à souder il faut un fer à souder. Mon modèle est un JBC 40ST à panne pointue et j’en suis très satisfait. La panne, c’est le bout du fer à souder, que l’on met en contact avec les parties à joindre. J’ai acheté le mien chez l’électronicien du coin, c’est celui-ci :

Attention : n’achetez pas un fer à 10 balles chez Leroy Merlin. La panne est trop grosse, et vous ne pourrez rien faire avec ça. Je le dit parce que je l’ai fait 😮 (j’étais pressé de finir un boulot…). Je vous recommande vivement d’acheter un bon fer à souder, vos soudures seront de meilleure qualité.

2 Un support pour le fer

Et oui, car le fer est très chaud, et vous n’avez pas que celui-ci vous tombe sur les genoux n’est-ce pas ?

Moi j’avais acheté ça :

Pour commencer, c’est très bien. En plus, ça vient avec une éponge spéciale pour nettoyer votre fer entre deux soudures, du coup c’est pas mal. En revanche, le socle est un peu léger, si vous réussissez à le fixer, c’est tout bon. Moi en fait j’ai viré la spirale et j’ai fixé le support qui venait avec le fer à souder à 10 balles que j’ai commenté plus haut à la place. Ça m’a au moins servi à ça ;).

Après, il y a des solutions plus pro, stable, avec éponge métallique qui évite les chocs thermiques lorsqu’on nettoie la panne. En effet, il faut humidifier l’éponge traditionnelle pour nettoyer la panne, et celle-ci n’aime pas les chocs thermiques. Mais bon, après, c’est un peu plus cher :

3 De l’étain

L’étain, c’est le métal que l’on va fondre qui, une fois refroidi, unira mécaniquement et électriquement les deux parties à souder.

On peut trouver du fil contenant 60% d’étain et 40% de plomb. Il faut savoir que celui-ci est néfaste pour l’environnement et n’est pas à la norme RoHS. Cependant, il est plus facile d’utilisation en raison d’un point de fusion plus bas. Et si vous commencez en principe vous allez travailler en petites quantités.

Lorsque vous commencerez à vendre des pédales, vous devrez opter pour un produit sans plomb, il faudra alors vous munir d’un fer à souder plus puissant (qui chauffe plus vite).

4 Une pince coupante

Celle-ci vous servira entre autre à couper le surplus des pattes des composants, couper les câbles aux bonnes longueurs, etc…

Il s’agit de quelque chose comme cela :

5 Une pince pliante

Elle vous servira à maintenir des composants en place lors de la soudure, plier les pattes des composants à angle droit pour les insérer dans le circuit, etc…

Voici un exemple de pince pliante qui ne me semble pas mauvais :

6 Une pince à dénuder

Vous serez amenés à couper beaucoup de fils, et donc à dénuder beaucoup (enlever le recouvrement en plastique du câble). Mieux vaut vous faciliter la tâche, je pense donc que cet achat est utile. Maintenant vous pouvez toujours utiliser un cutter si vous préférez ne pas investir de trop. Un exemple de pince à dénuder qui semble bon :

7 Une 3e main

Ça vous servira pour certaines opérations de soudure, par exemple pour souder des câbles à un jack, ou ne serait-ce que pour déposer de l’étain sur un câble avant de le souder ailleurs.

Voici un exemple de 3e main qui ne coûte pas un bras…:

8 Un multimètre

Last but not least… le multimètre. Outil indispensable pour trouver le mauvais contact, vérifier la valeur d’une résistance, vérifier valeurs de voltage et courant. Je vous conseille de vous en procurer un qui émette un bip sonore en mode test de conductivité. Ça permet de ne pas avoir à regarder l’écran lorsque vous manipulerez les sondes.

J’ai acheté le mien au Leroy Merlin, c’est le modèle Xindar DB2000.

Voici un modèle équivalent, doté du bip sonore, et qui de plus est muni de pinces crocodiles, ça peut être très utile par exemple pour brancher une des sonde à la masse et vérifier les contacts avec l’autre sonde.

9 Autre matériel d’utilité relative

Jusque là je n’ai pas parlé des ustensiles qui ne sont pas forcément réservés à l’électronique mais qui peuvent être utiles voire nécessaire :

  • Un plan de travail, par exemple une planche assez grande pour éviter de brûler votre table avec l’étain par exemple
  • Des tournevis
  • Une clé à molette pour serrer les prises jack, les interrupteurs, etc…
  • Une perceuse et des forêts pour percer le métal lorsque vous déciderez d’insérer votre circuit dans une boîte en aluminium (j’en dirai plus à ce sujet ailleurs).

Pour finir, voici une liste de matériel que vous pourriez acquérir par la suite si l’envie vous en donne :

Une pompe à déssouder

pour enlever le surplus d’étain, réparer une erreur… :

Troisième main de type rotatif

Cet objet permet de souder les composants aux circuit imprimé de manière très confortable. On insère le circuit imprimé dans l’étau rotatif, on met un composant dans le circuit imprimé, on tourne le circuit imprimé et on soude. Puis on passe au composant suivant. C’est surtout utile lorsque vous commencez à produire pas mal :

Conclusion

Voilà, avec toutes ces informations vous pouvez vous y mettre ! Bon, il reste encore à savoir souder, et comment faire de bonnes soudures. Ce sera très prochainement l’objet d’un article. Mais si vous êtes pressés de commencer tout de suite ce n’est pas très compliqué et j’explique brièvement comment faire dans le fascicule téléchargeable gratuitement de ce blog.

Puis un dernier mot, lorsque j’ai commencé avec les pédales, je m’étais acheté un kit (le delay PT-80 de General Guitar Gadgets). Je vous conseille de commencer par un kit (par exemple une pédale de booster si vous avez peur de vous planter, ils ont moins de composants), comme ça vous n’aurez pas à acheter de composants à part. Connaissant le prix d’un delay sur le marché et le prix d’un delay en kit, vous amortissez très vite l’achat du matériel. Ça en vaut la peine, non ?

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager, merci !

Partager l'article:
  •  
    35
    Partages
  • 35
  •  
  •  

Laisser un commentaire