Voici un article un peu particulier. Les sympathiques administrateurs du groupe Facebook Pedales d’effets DIY ont lancé un “challenge”, réaliser un clone du circuit de la pédale d’effet Acapulco Gold. Mais attention, la contrainte est que le circuit soit le plus petit possible ! J’ai tenté l’expérience pour le fun, et vu que j’y ai passé un peu de temps je me suis dit que je pourrais écrire l’article de la semaine là dessus.

Nous allons donc voir les différentes étapes qui m’ont mené à la réalisation du circuit, sans entrer dans les détails. Et à la fin, je fais un peu de bruit avec. C’est parti !

Sommaire
1 Qu’est-ce que l’Acapulco Gold ?
2 l’Acapulco Gold challenge
3 Circuit de l’Acapulco Gold
4 Fabrication du typon
5 Fabrication du circuit imprimé et montage des composants
6 Test sonore

1 Qu’est-ce que l’Acapulco Gold ?

Cette pédale d’effet est une distorsion bien lourde de la célèbre marque EarthQuaker Devices. Ils se sont inspiré du son “fat” d’un ampli Sunn modèle T, prisé entre autres par les joueurs de “Stoner Rock” [1]. La pédale ne contient qu’un seul potentiomètre de volume, le contrôle est donc simple et il n’y a qu’a jouer ! L’esprit Rock and Roll !

Voici comment sonne cette pédale d’effet :

2 l’Acapulco Gold challenge

L’idée donc est de reproduire le circuit de l’Acapulco Gold et de le faire le plus petit possible. Ce circuit a été choisi, car c’est une des pédales les plus clonées (semble-t-il).

Différentes modalités sont possibles, comme l’usage d’un circuit point par point :

Montage point par point : la plaque de support des composants ne contient aucune piste (source : Mataresephotos).
Montage point par point : la plaque de support des composants ne contient aucune piste (source : Mataresephotos).

Ou alors on conçoit le circuit imprimé (CI) ou PCB en anglais (pour Printed Circuit Board). Celui-ci peut alors contenir des composants traversants (les composants à longues pattes traditionnels) ou des composants montés en surface (CMS, ou SMD en anglais pour Surface Mounted Device). Comme sur la face du dessus de cette mini Fuzz Face :

Face du dessus de la mini Fuzz Face qui contient des composants montés en surface : les petits rectangles sont des résistances, des transistors, etc...
Face du dessus de la mini Fuzz Face qui contient des composants montés en surface : les petits rectangles sont des résistances, des transistors, etc…

Car il est aussi possible de concevoir son circuit imprimé sur plusieurs faces (en haut, en bas, et au milieu, on a alors une structure multi-couches !). Pour cela, on doit faire appel à une fabrique qui nous fera nos PCB après avoir fait leur conception sur ordinateur.

Dans mon cas, j’ai décidé de concevoir le circuit pour une fabrication maison à l’ancienne, avec du perchlorure de fer.

L’intérêt du perchlorure de fer est qu’il réagit avec le cuivre (c’est une réaction d’oxydo-réduction). L’idée est donc d’attaquer de manière localisée et contrôlée la fine couche de cuivre présente sur la plaque d’époxy que l’on doit se procurer.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment fabriquer rapidement vos pédales d’effet pour guitare électrique

Et afin de contrôler l’attaque du perchlorure de fer on va déposer un masque sur la couche de cuivre. J’ai dessiné ce masque à l’aide du logiciel KiCad [2].

3 Circuit de l’Acapulco Gold

Voici le schéma “imposé” dans le challenge :

Circuit électrique de l'Acapulco Gold.
Circuit électrique de l’Acapulco Gold.

Le circuit est composé de 2 étages, chacun utilisant un LM386. Celui-ci est un amplificateur de puissance audio. Le premier étage a un condensateur (C2) entre ses bornes 1 et 8, ce qui lui confère un gain de 200. C’est énorme et le fera entrer en saturation. Le 2e étage n’ayant pas cette résistance, son gain est de 20 [3]. Cependant, il saturera également en raison du fort signal qui vient de l’étage précédant. De quoi faire du ramdam !

4 Fabrication du typon

Le typon est le masque qui va nous servir à graver les pistes sur la couche de cuivre qui recouvre la plaque en epoxy.

Il est possible de dessiner le typon avec un logiciel comme KiCad. Il faut d’abord entrer le schéma électrique dans le programme.

Ensuite, on entre l’empreinte des différents composants un à un. Dans cette étape on spécifie au programme la taille physique des composants. Par exemple, je dis au programme que mes résistances ont une longueur de 6,3 mm, un diamètre de 2,5 mm (ce sont des standards) et je veux une distance entre pattes de 7,62 mm (3 inch). Comme cela :

Une fois qu’on a rempli toutes les empreintes, on passe à l’arrangement des composants. L’idée étant donc ici de les compacter au maximum.

Agencement des composants pensé de manière à faire les pistes.

Attention, on ne peux pas faire n’importe quoi, car il faut ensuite relier les pads par des pistes. Et dans le présent cas, vu que je prévois de faire une attaque chimique je n’ai pas la résolution qu’offre les fabriques de circuits intégrés. J’ai donc utilisé une largeur de piste “large” de 0,8 mm et une isolation des pistes de 0,5 mm.

En jouant un peu sur l’agencement des composants on crée les pistes :

et on relie les masses entre elles en créant un plan de masse :

Cette dernière figure nous sert à créer le typon pour fabriquer physiquement notre circuit imprimé. Voici à quoi ressemble le typon obtenu :

Typon obtenu par le programme KiCad.

Je l’ai représenté à l’échelle 1:1 pour si vous voulez l’utiliser. Il mesure 23 mm x 31 mm. C’est le plus petit format que j’ai pu obtenir vu la taille des composants traversant et la largeur des pistes que l’on a commenté plus haut.

Le logiciel KiCad permet également de voir le circuit en 3D, ça peut parfois être utile :

Vue simulée en 3D de notre circuit. La taille des composants correspond aux empreintes qu’on a entré.

5 Fabrication du circuit imprimé et montage des composants

Ça y est, on a le typon, on peut commencer à fabriquer notre circuit imprimé ! Après découpe de la plaque epoxy aux dimensions mentionnées ci-dessus (23 mm x 31 mm), j’ai réalisé un transfert du typon avec mon imprimante laser. Puis j’ai plongé le tout dans le perchlorure de fer. Voici le résultat :

Ensuite vient l’étape de la soudure des composants. On vérifie que ça tient dans un boîtier Hammond 1590A (un des plus petits modèles de boîtier en aluminium) :

PCB avec les composants soudés.
Le PCB tient dans un boîtier en aluminium 1590A ! Notez que je n’ai pas fait les connexions aux différents jacks.

6 Test sonore

Finalement, voici comment sonne ce clone de l’Acapulco Gold. Dans l’exemple suivant, je n’ai rajouté aucun effet si ce n’est une légère réverbe (celle de mon ampli).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment monter une fuzz sur protoboard

Le test est fait en faisant la connexion du PCB avec les différents jacks à l’aide d’un protoboard. Du coup on entend du bruit de fond, voire un peu de signal radio… L’incorporation du circuit dans un boîtier en aluminium et un meilleur câblage devraient cependant améliorer l’affaire. Voici donc comment sonne mon circuit :

Au début je fais sonner ma guitare sans effets, pour faire la comparaison sans et avec. Vers la fin je diminue le volume de ma guitare pour baisser la quantité de distorsion. Ça fonctionne plutôt pas mal !

Par contre, je trouve que le son est cool pour les gros riffs dans les graves, mais les aigus sont pas mal bouffés, il y a certainement moyen de modifier le circuit pour arranger cela.

Et voici pour finir une improvisation utilisant mon clone de l’Acapulco Gold pour faire la texture globale du son. J’ai ensuite rajouté diverses pédales d’effet : pitch shifter et effets dépendants du temps comme le delay, la réverbe, un looper…

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le commenter !!

Références
[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Stoner_rock
[2] https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=kicad
[3] https://pdf1.alldatasheet.com/datasheet-pdf/view/413781/UTC/LM386.html

Partager l'article:
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  

Cet article a 4 commentaires

  1. Alexandre Carette

    On va un peu plus loin avec le typon, c’est sympa et plus pro.
    Mais au fait, qui a gagné ?

    1. fais-tes-effets-guitare.com

      Tout à fait, et c’est faisable à la maison !
      À ce jour le jury 🙂 n’a toujours pas délibéré.
      Merci pour ton commentaire !

  2. CHOPARD Gérald

    Du vrai fait maison. Perso je préfère le song avec la distorsion plus légère vers la fin du test. Merci pour le partage Olivier.

    1. fais-tes-effets-guitare.com

      Oui, à la fin je joue sur la quantité de distorsion en baissant le volume de guitare. Merci pour votre retour ! 🙂

Laisser un commentaire