Frk AudioElectronics logo

Vous trouverez ici une interview avec Franck Ducasse, fondateur de FrK AudioElectronics. Cette boutique en ligne a vu le jour officiellement début 2021 et propose des circuits imprimés (PCB) de pédales d’effet comme des distorsions, des delays, etc… ainsi que des composants électroniques.

Je me suis donc dit que cela peut vous intéresser d’en savoir plus pour la fabrication de vos effets, si vous cherchez un certain transistor ou par exemple un footswitch ! C’est pourquoi je lui ai envoyé les quelques questions qui suivent.

Au passage je précise aussi pour ceux qui ne le connaissent pas que Franck est co-fondateur et co-administrateur d’un groupe Facebook dédié au DIY, EGDIY pour Effets Guitare Do It Yourself. Ça a été un plaisir d’échanger avec lui.

Trêve de bla-bla, voici l’interview !

[OJ] Depuis quand existe FrK AudioElectronics ? 

[FD] L’activité professionnelle FrK AudioElectronics, avec la boutique en ligne, existe depuis le 1er février 2021. 
Je l’ai créée à l’origine pour pouvoir distribuer mes PCB en trop, car lors de la fabrication d’un circuit, le minimum de commande est de 5 circuits. C’était donc trop bête de les jeter et je voulais de cette manière partager mon travail, tout en participant à la communauté et me lancer dans l’aventure de l’entreprise individuelle à nouveau (j’ai déjà été à mon compte comme musicien professionnel il y a longtemps).

J’ai donc renoué avec mes cours de fac pour établir un business plan digne de ce nom, faire une étude de marché, et solidifier la structure pour maîtriser parfaitement mes coûts car sinon, ce genre d’aventure peut coûter rapidement très cher.

Je dois dire que j’éprouve une très grande fierté d’avoir réussi ce projet à plus de 50 ans. Je voulais prouver à mes enfants qu’on peut tout réussir si l’on travaille de manière structurée et volontaire!

[OJ] Quel est sa fonction ? Je veux dire c’est surtout pour vendre des circuits imprimés, ou tu veux aussi devenir fournisseur de composants et grossir les stocks à la longue ? Ou autre ?

[FD] Pour tout dire, sa fonction originelle était de pouvoir partager mes circuits et ceux de mes partenaires avec la communauté EGDIY, et ainsi favoriser la créativité et la circulation des idées, parce que je pense que le domaine de l’électronique et en particulier celui des pédales d’effet guitare souffre de beaucoup d’a priori : l’innovation et la création sont finalement peu récompensées puisque les circuits « vedettes » sont les mêmes depuis 50 ans, les guitaristes attribuent à des composants particuliers des propriétés qui relèvent pratiquement de la magie, et les croyances sont ancrées dans les mœurs parfois contre tout esprit scientifique. Au travers du groupe EGDIY, j’essaie d’apporter ma modeste contribution en expliquant ce que je sais et je milite pour une approche à la fois scientifique et expérimentale pour tordre le cou aux certitudes et faire avancer la Cause! 😊.

Et puis, de fil en aiguille, j’ai fini par distribuer quelques composants difficiles à trouver comme certains JFET célèbres dont je teste les caractéristiques avant de les distribuer (ce qui me vaut quelques inimitiés tenaces de personnes croyant à la magie plus qu’à la métrologie), puis d’autres composants plus courants afin de dépanner à prix d’ami (autant que possible, bien sûr) les DIYeurs en panne de matériel. 

[OJ] Tu as plusieurs partenaires, peux tu les présenter ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Boss ACA vs PSA

[FD] Effectivement, je distribue les circuits de plusieurs partenaires et amis : François Lemarchand de Banholzer Electronics, Nicolas Marinini de Ni² Audio. Banholzer est spécialisé dans la fuzz vintage, et Ni² Audio dans les circuits à gros gain et la technologie CMS. Ils sont tous deux très créatifs, je m’estime privilégié de travailler avec eux, d’autant plus qu’ils sont également très impliqués dans la communauté EGDIY dont ils sont administrateurs.

Nous avons également un partenariat avec Matéo Brossat et Aubert Hervé, de STELE Equipement, qui sont deux jeunes créateurs terriblement talentueux et fabriquent des pédales d’effet qu’ils commercialisent sur leur propre site. 
Ils m’ont fait le plaisir de distribuer leurs PCB en surplus sur FrK AudioElectronics et c’est une vraie chance pour le DIYeur. De la même manière, je distribue aussi quelques PCB « occasionnels » d’artisans comme Yann Dubrana qui m’a confié une série de circuits de buffer à transistor de sa marque FYXD. 

L’idée de ces partenariats est vraiment de ne pas produire quelque chose qui va rester au fond d’un tiroir, mais plutôt de les mettre à la disposition de la communauté. Je mets donc à disposition d’autres créateurs la plateforme de vente de la boutique, je m’occupe de leur mise en rayon, des expéditions, des opérations marketing, de la comptabilité, de la collecte URSSAF et de mille et une petites choses en échange d’une part de leurs ventes. C’est un marché gagnant car ces choses ont un coût élevé en temps, en énergie et en argent, et peu d’entre eux franchiraient le pas alors que leurs produits sont vraiment géniaux!

[OJ] Vous proposez quoi comme circuits ?

[FD] On essaie de proposer un choix très large, tout en veillant à ne pas entrer en concurrence avec d’autres artisans : l’idée est principalement d’aller vers la complémentarité et non la guerre! La plupart de nos concurrents sont d’ailleurs aussi des amis et on s’entraide, c’est ce qui est extraordinaire dans ce milieu.

Nous avons des buffers (transistors ou AOP) , des boosters, des overdrive, des fuzz, des distorsions, des delay, des reverb, des tremolo, bientôt des compresseurs, et même un multi-effets dans une box de taille 1590DD, « The Bluesman », qui contient un boost à switch (boost de volume ou boost de gain selon sa position), un overdrive/distorsion, un delay analogique et une réverb! Pour les débutants, je propose aussi un kit de fuzz à prix très doux comprenant la totalité des composants et le boîtier, dont je soude les transistors moi-même pour être sûr que le DIYeur en herbe ne risque pas de détériorer cette partie très sensible à la chaleur. 😊

J’ai également développé une gamme de circuits utilitaires : testeurs de JFET (avec fichier excel de calcul pour concevoir vos propres étages de gain!), testeurs d’AOP, PCB mini 3PDT, buffers intégrables. 
Je travaille en ce moment à une debug box en kit, avec multimètre intégré et générateur BF à pile! 🙂

[OJ] Tu travailles dans l’électronique (j’imagine que oui) ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment se fabriquer un footswitch externe pour Tensor

[FD] Pas du tout! 😁

Je travaille dans l’informatique et la musique. Je n’ai appris l’électronique que sur le tard! Puis, quand mon fils aîné est entré en spécialité « Science de l’ingénieur » et que je me suis rendu compte que ses cours étaient truffés d’erreurs, j’ai commencé à réfléchir à faire des tutos pour qu’il comprenne à quoi servent les composants. C’était assez naturel et ça m’a permis de me poser des questions profondes sur l’électronique, les caractéristiques des composants qu’on peut ignorer et celles qui sont fondamentales, les effets induits, bref, tout ce qui fait le sel de la discipline. Et avec Internet et ses pédagogues géniaux, que ce soit en électronique (comme Rémi du site Sonelec) ou en maths, on a tôt fait de comprendre les choses auxquelles nos profs n’ont pas réussi à nous intéresser dans notre jeunesse! Sans mon fils cadet, qui m’a recommandé le cours sur les nombres complexes d’Yvan Monka, je pataugerais toujours dans mon coin pour comprendre pourquoi les transistors déphasent le signal. 😉 Je ne remercierai jamais assez tous ceux qui font l’effort de partager le savoir ou même leurs questions, sans cela il est impossible d’avancer. Nous en avons d’ailleurs fait la devise du groupe EGDIY : « Ne pas poser de questions, c’est se priver de la joie d’apprendre ».

[OJ] Peut être une question en plus : avec les frais de douanes obligés et l’augmentation des prix en général vois tu ta boîte comme une future alternative européenne à Tayda ?

[FD] C’est une bonne question, mais je ne crois pas : le stockage coûte considérablement et mon activité FrK AudioElectronics n’est pas rentable au point de pouvoir en vivre pleinement. 
Il me faudrait m’y consacrer à 250% et changer de structure juridique pour récupérer la TVA, investir dans des locaux de stockage, développer massivement la publicité, entrer en concurrence avec des sites qui n’ont pas envie de voir débarquer un nouvel acteur. Mais il est vrai que les frais de douane à l’entrée en zone euro depuis Juillet 2021 ont fait beaucoup de mal à la discipline, sans pour autant faire émerger des solutions européennes d’approvisionnement et de fabrication de composants.

A l’heure actuelle, je distribue quelques composants en plus des circuits parce que je connais la difficulté de s’approvisionner. 
Il est regrettable de devoir acheter ici un PCB et courir partout pour trouver un malheureux composant particulier, au prix de frais de port parfois très élevés. Je distribue donc les composants « inhabituels » ou difficile à se procurer qui peuplent nos circuits. De la même manière, ce qui a présidé au choix du modèle économique de FrK AudioElectronics, c’est ce tryptique : frais de port sans marge (seul les coûts d’emballage et de port sont facturés), disponibilité réelle des produits (pas de « faux stock »), rapidité d’expédition. FrK AudioElectronics est une auto-entreprise, ce qui signifie que je ne peux pas déduire de frais, ni récupérer la TVA. Concurrencer Tayda n’est donc pas au goût du jour, toutefois lorsque je passe commande auprès de fournisseurs comme Mouser, je profite de l’effort pour arriver à des montants où les frais de port et de douane sont « amortis ». J’essaie ensuite de me récupérer en les mettant en vente sur la boutique, même si j’essuie des mails rageurs du style « je peux trouver moins cher chez Tayda, vous vous gavez sur les prix! ». Inutile de dire que je ne perds pas de temps à expliquer ma structure de coûts, ces procès sont perpétuels et d’autres les ont vécus avant moi. 😊J’essaie également de répondre à la demande de mes clients, il m’arrive parfois de proposer des devis de kits complets autres que ceux déjà proposés sur le site.

——–Fin de l’interview——–

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Fuzz Face mini, à quoi sert le trimpot ?

Voilà donc une e-boutique bien intéressante, avec une philosophie bien propre à elle et de surcroît près de chez vous si vous habitez en France (pour les frais de port, c’est bien). N’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil !

Si vous voulez réagir à cet interview, n’hésitez pas à laisser un commentaire en dessous !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :
 
 
   

Laisser un commentaire