Dans cet article on concrétise la construction d’une pédale d’effet indispensable selon moi, c’est-à -dire que nous voyons comment fabriquer une pédale de réverbe. Vous aviez pu voir dans un article précédant un schematic pour pédale de réverbe qui inclue un potentiomètre de mix, capable de nous donner 100% de signal réverbéré.

Ici je vous donne entre autres le dessin du perfboard que j’ai conçu pour fabriquer la pédale. Notez que j’utilise un macro-composant, le BTDR-3. Son utilisation est très simple, on envoie le signal de guitare dedans, et il sort traité, comme si on jouait à l’intérieur d’une grotte ou d’un grand hall.

Pour fabriquer la pédale vous n’avez donc plus qu’à vous procurer les composants, les insérer dans le perfboard et les souder, puis connecter tout ça aux potentiomètres et aux jacks comme dans toute pédale d’effet qui se respecte !

Allons-y !

1 Comment fabriquer une pédale de réverbe, avant-goût en vidéo

Afin de vous mettre l’eau à la bouche, je vous montre une petite vidéo qui montre succinctement les étapes de la fabrication maison, ainsi qu’une démo de la pédale :

2 Liste des composants

Voici la liste des composants pour fabriquer la pédale. Je rappelle que vous trouverez la schématique correspondante ici.

ComposantValeurNombre
Résistances33R1
 2,2k1
 15k3
 24k1
 51k1
 100k3
 220k2
 1M1
   
Condensateurs15p1
 100p1
 47n1
 100n1
 1u1
 100u1
 220u1
   
Régulateur de tension78L051
   
Unité de réverbérationBTDR-31
Amplificateur opérationnel TL072 
Potentiomètres10kB (lin)2
 100kA (log)1
   
JacksAudio mono2
 DC (en plastique)1
   
Supports tulipeEn ligne10+3
Support pour AOP8 broches1
Support pour LED 1
   
Perfboard18×331
   
FootswitchType 3PDT1
   
Boîtier en aluminiumType 1590BB1

3 Brochage des composants

Très important, à part les résistances que l’on peut brancher dans n’importe quel sens, la plupart des composants ont un sens de branchement. Et vous vous en doutez quand il y a plus de 2 pattes, il faut mettre chacune d’elle au bon endroit !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment monter un boost sur protoboard

Pour les condensateurs, certains sont dit polarisés. Ce sont les électrolytiques, ceux qui sont sous forme de cylindre. Mais c’est facile, le « + » c’est la grande patte et le « – » est indiqué dessus.

Pour ce qui est du régulateur de tension et du BTDR-3, vous pouvez consulter l’article où je parle plus en détail du BTDR-3.

Après si vous regardez le dessin du perfboard, y a pas trop à se tromper vu que l’emplacement du régulateur de tension est dessiné, et pour le BTDR-3 y a pas 1000 façons de le brancher 🙂 !

Pour l’ampli op, vous verrez sur le perfboard suivant que le support a une encoche sur l’un des côté. L’ampli op a également un petit signe distinctif (en général un rond), ce signe distinctif va là où est l’encoche du support. Fastoche !

4 Dessin du perfboard

Voici le perfboard que j’utilise dans la vidéo :

Dessin du perfboard utilisé dans la vidéo "comment fabriquer une pédale de réverbe"". Cliquez dessus pour obtenir une version imprimable.
Dessin du perfboard utilisé dans la vidéo. Cliquez dessus pour obtenir une version imprimable.

Quelques mots sur le perfboard, sur la droite c’est la vue de dessus, donc le côté où on voit les composants. À gauche c’est la vue de dessous du perfboard, donc là où on voit les pistes à faire en étain. La création des pistes est un peu laborieuse, mais une fois qu’on choppe le coup de main ça se fait bien.

Vous verrez que j’ai mis toutes les entrées/sorties sur le même côté. Ça me permet d’utiliser des supports tulipes. L’intérêt est que je ne soude même pas le fil, je l’insère directement dans le support tulipe. Ceci facilite grandement l’étape de mise en boîte.

Voici la signification des labels d’entrée et de sortie du perfboard :

LabelSignification
9V+ de l’alimentation 9V
INSignal de guitare
OUTSignal de sortie vers l’ampli
LEDVers le + de la LED
MIX1, 2, 3Vers le potentiomètre de 10k (mix)
Tona1, 2Vers l’autre potentiomètre de 10k (tonalité)
OUT22e sortie du BTDR, non utilisée mais prête à l’emploi
Dec2, 3Vers le potentiomètre de 100k (decay)
GNDsMasse du perfboard (2 points)

Notez que le BTDR-3 est doté d’une 2ème sortie, que je laisse prête à l’emploi. En effet, le BTDR-3 est stéréo, on pourrait donc très bien faire un 2ème mix pour cette 2ème sortie, je laisse cela à votre imagination.

Pour le potentiomètre de decay, on laisse la broche 1 en l’air (on ne la connecte à rien). Et pour le potentiomètre de tonalité, on laisse la 3e patte en l’air.

Il y a 2 points de masse, pour faciliter la connexion des masses lors de la mise en boîte.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment utiliser l'alimentation fantôme pour alimenter une LED

5 Conclusion

Voilà, vous avez tout ce qu’il faut il me semble pour savoir comment fabriquer une pédale de réverbe. Je ne vais pas plus loin dans le détail des connexions, en particulier du footswitch, j’ai prévu d’en parler très prochainement.

Niveau sonore, je suis plutôt satisfait du résultat. La longueur de la réverbération est certe encore un peu courte, c’est sûr que c’est pas une Strymon, mais pour un usage « always on » je trouve ça convaincant.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :
 
 
   

Laisser un commentaire